Yseult nous raconte...

Un dîner aux chandelles au fond des bois en Sologne

IOAproduction

Ce soir, on a rendez-vous avec la Sologne.

Une sologne rêvée, mais bien réelle, pour y vivre des moments d’exception, hors du temps et immémoriaux, y célébrer des retrouvailles entre amis.

La forêt de Sologne, immense et mystérieuse, se découvre encore plus intensément en automne, sur fond de brame du cerf. Et pour cela, rien de tel que de se retrouver entre amis pour une balade nocturne, accompagnés par des personnes averties et passionnées qui sauront nous guider dans cette discrète promenade au clair de lune. Bernadette Vallée est de celles-là.

Accompagnatrice de randonnée, elle parcourt le monde et les forêts de Sologne depuis bien des années. Installée en Sologne depuis 1999, elle a créé Walk in Sologne afin de partager avec vous ses connaissances forestières et son expérience de la nature.

Bernadette ValléeWalk in Sologne

Walk In Sologne
ELB-Delages

Rendez-vous nous a été donné devant une charmante petite église de village et, une fois la joyeuse bande réunie et les consignes d’usage reçues, nous nous mettons en marche, silencieusement, les oreilles aux aguets. Bernadette nous distille en chemin, de temps à autre, informations et petites histoires sur cet animal emblématique de la Sologne, le cerf, et sur son environnement.

Ici, quelques arbres ou plantes méritent un arrêt et des explications. Ou encore ces bâtiments de brique perdus au fond des bois. Là, une coulée de sanglier, une odeur animale encore perceptible.

Soudain ça y est, nous entendons le brame au loin ! Les raires rauques tant attendus qui résonnent dans nos forêts depuis la nuit des temps. Nous approchons doucement, tout en restant à une distance très respectable. Au coeur de cette symphonie sauvage, Bernadette nous apprend à distinguer les brames de langueur, longs et mélancoliques, ceux du défi, du triomphe, de la poursuite, mais aussi à savourer ces chants d’amour très impressionnants dans un quasi-recueillement.

ELB-Raphaelle Perrin

Quelques kilomètres plus tard, au détour d’un chemin, c’est comme une apparition ! Des lueurs vacillent assez loin, une forme blanche... Qui ne penserait, alors, à La « Fête étrange » ?

En approchant, on distingue plus nettement une table dressée sous la voûte sombre des arbres, au milieu de l’un de ces chemins de sable tellement typiques de la Sologne. Sur le linge blanc, des chandeliers, des verres à pied dont les reflets cristallins jouent sur le tissu, des carafes où des vins de Loire répondent aux couleurs délicatement ambrées du Romorantin, des pommes, des grappes de raisin, des plats fumants…L’odeur délicate des mets achève de nous ravir. Il ne nous reste plus qu’à prendre place pour partager ce repas féerique entre amis. Un moment d’exception, réunis tous ensemble, la nuit, au milieu des bois, sur fond de brame et de bruissements de forêt.

Un souvenir que l’on gardera en bonne place, bien au chaud, parmi les meilleurs.

Fermer

Filtrer mes résultats

    Filtrer