ELB-Raphael Perrin
Quand la magie opère...

L’automne en Sologne...

La Sologne fait partie de ces endroits que l’on ne peut connaître qu’en s’y invitant plusieurs fois. Ici, les saisons dessinent à traits fins les paysages changeants d’un environnement préservé, habité d’une faune et d’une flore exceptionnelles. Ici, les châteaux se laissent entrevoir à la tombée des feuilles des grands arbres. Ici, les saveurs révèlent toute leur authenticité et font briller les yeux des épicuriens dans l’âme… 

Le temps d’une lecture, d’une pause dans ce temps qui court trop vite, une tasse de thé fumante à portée de main, nous vous emmenons dans notre Sologne… 

Alexandre Roubalay

Le brame du cerf en Sologne : rencontre avec le prince des forêts

En cet automne piqué de bruns et d’oranges, de jaunes et de rouges, le temps est inconstestablement celui des amours sauvages ! Le brame du cerf est de ces instants rares qu’il faut vivre entre forêts et étangs. La Maison du Cerf de Villeny et Sologne Nature Environnement, ou encore le Domaine du Ciran proposent des sorties guidées qui offrent l’avantage d’ajouter une note de pédagogie à ce moment nature. Car oui, le spectacle est saisissant, mais il demande un respect sans faille de la part des curieux de passage. Lorsqu’à la tombée du jour, les princes des forêts de Sologne défient de leur râle rauque et puissant leurs congénères, le promeneur doit se rendre invisible et ne perturber sous aucun prétexte ceux qui sont ici chez eux : les cerfs et les biches en passe de donner une descendance à ce paysage devenu mystérieux.

David Templier

Parfois un combat, sec, virile, agite encore un peu plus la place de brame. Les bois résonnent, le sable foulé par les sabots s’envole en paillettes autour des cerfs combatifs. Les prétendants veulent le même trophée : la harde de biches qui s’offrira au meilleur reproducteur de l’endroit. Car ces dames restent farouches jusqu’à la victoire de celui qui aura su déstabiliser tous les autres dans cette course à la descendance… La nuit tombée, lorsque la vue laisse place à tous vos autres sens, vous ressentez toute la force de la nature alentours. Le brame s’entend encore au loin, l’étang éclabousse tout à coup les animaux que l’on imagine alors prendre un peu de répit dans une eau salvatrice. Les parfums ont changé, l’air devient plus humide et les animaux nocturnes reprennent vie. Chouettes, chauves-souris, engoulevents, hérissons semblent reprendre la scène après un temps suspendu où toutes les attentions étaient portées sur le cerf et son rite annuel, à vivre, oui, toujours dans le respect de cette nature à la fois forte et fragile… 

Si l’aventure vous tente, il est nécessaire de réserver tôt car les places sont volontairement limitées pour que chacun profite au mieux de l’expérience...

Des sens aiguisés aussi au coeur de la Sologne viticole

Le temps des vendanges est lui aussi un rite, un moment suspendu où les fruits de tant d’années de travail seront récoltés. Les amis, les curieux, les vendangeurs d’un jour comme ceux de toujours sont présents pour faire du vin qui sera extrait de cette récolte bien plus qu’un vin. Car les vendanges sont avant tout un temps de rencontres, d’échanges, de plaisir d’un travail noble au plus proche de la terre et des saveurs qu’elle offre à celles et ceux qui lui ouvriront leurs sens.

C’est au Vignoble du Chant d’Oiseaux que nous avons sorti nos serpettes cet automne. Edouard, viticulteur tant passionné que passionnant, parle de cette terre comme d’un joyau à chérir. Ses 16 ha situés sur les AOC Orléans et Orléans-Cléry, entre la richesse des limons ligériens et la protection boisée de la Sologne, donnent à ses millésimes des notes uniques à déguster en bonne compagnie. 

C’est aussi cela les vendanges : l’occasion de découvrir des vins inattendus, des cépages méconnus, que nos papilles révèlent avec le plaisir que l’on a à les partager. Sur une grande table dressée au bord des rangs de vignes, tous, venus d’horizons différents, sommes alors unis autour de ces grappes rouges ou dorées et du nectar qu’elles ont fait naître les années précédentes.

La dégustation est la raison d’être de la Maison des Vins de Cheverny et de la Maison des Vins de Chambord. Là aussi, vous pourrez découvrir les vins d’ici, de Sologne et de ses alentours. Accompagnés ou non lors de votre approche gustative, vous vivrez une expérience savoureuse qui saura réveiller votre imagination…

De l’imagination, les restaurateurs de Sologne n’en manquent pas !

Quel est le premier mot qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à la gastronomie en Sologne ? La Tarte Tatin bien sûr ! La recette “renversante” des soeurs étourdies est une institution culinaire que les restaurateurs de Sologne affichent volontiers à leur carte. Les débats sont parfois amusants entre puristes de la forme et du goût  et laxistes prêts à détourner la tradition d’une boule de glace vanille et d’une robe de chantilly ! Le mélange des saveurs reste le choix de chaque gourmand !

IOAproduction

 

Au restaurant La P’tite Marmite de Lamotte-Beuvron, c’est le mélange des ambiances qui apporte une note chaleureusement solognote, piquée de touches de modernité. La salle de restaurant, ancien bistrot du village, affiche son appartenance à un territoire fier de ses emblèmes, à l’image des bois de cerf, omniprésents. La véranda semble quant à elle nous faire voyager dans un Canada pas si lointain. Les sculptures colorées apportent dans ce cadre familier une surprise visuelle qui laisse imaginer quelques fantaisies dont le chef saura sans aucun doute relever ses plats. Car nous sommes bien ici pour nous régaler ! Alors qu’à cela ne tienne, il ne reste plus qu’à se laisser tenter par la carte automnale de ce bistronomique plein de charme. Champignons, courges et autres légumes et fruits de saisons sauront, n’en doutons pas, émerveiller vos pupilles et taquiner vos papilles !

Templier

Du resto au château… à la découverte des pépites de la Sologne

Si vous nous suivez bien depuis le début de notre aventure automnale, vous avez remarqué la belle diversité d’expériences qui vous invitent à découvrir toutes les richesses naturelles et culturelles de Sologne. Mais saviez-vous que plus de 400 châteaux et manoirs se cachent au creux des forêts solognotes ? Tous sont privés et une poignée sont ouverts à la visite, comme le château de la Ferté-Saint-Aubin.

Cette superbe bâtisse est un véritable terrain de jeu et d’exploration pour les familles, alors que les amoureux peuvent ressentir ici le parfum romantique d’un parc habillé de ses couleurs d’automne. En plus de la visite “classique” du château, ce sont les animations régulières qui font de cette pépite solognote un “must see”. Enquête policière, Parcours des Poisons, Escape Games rythment la vie du château… Les vacances de Toussaint sont généralement l’occasion de se faire (même pas !) peur au fil des pièces joliment décorées. Et Noël apporte incontestablement un air de magie et d’enfance retrouvée à ce château au charme fou…

Naturellement, cette année, il faudra surveiller le calendrier pour savoir si l’actualité permettra de vivre des aventures toujours plus passionnantes à La Ferté-Saint-Aubin… 

David-Templier

Chambord, emblème royal de Sologne

Ah Chambord ! Que de légendes, d’énigmes, de fantasmes même autour de ce “relais de chasse” imaginé par François 1er et inspiré, murmure-t-on, par le génie De Vinci.

L’automne est la saison idéale pour découvrir le parc de ce domaine aussi grand que Paris intra-muros. Laissez-nous vous emmener aujourd’hui, non pas au château, mais au fil de ses allées alentours ouvertes gratuitement au public. Car oui, c’est un réel plaisir de déambuler de chemins forestiers en berges du canal, d’observatoires perchés en pelouses accueillantes, comme si, un temps suspendu, nous étions ici chez nous. 

Tourbet

 

La nature est incontestablement la reine de l’endroit, et ne saurait en être un jour détrônée ! En septembre et octobre, les observatoires de bois accueillent les admirateurs du brame du cerf. Plus tard, ils laissent le rêveur contempler la nature qui vit ici : cerfs, biches, sangliers, renards, hérons… la vie ne s’arrête jamais au coeur de cette nature préservée.

Les sentiers et chemins de randonnées sont nombreux. Sous les feuilles qui volent au vent, la marche est un plaisir simple retrouvé. Avec vos vélos, ou ceux que vous pouvez louer sur place, les kilomètres forestiers semblent défiler à un rythme qui n’appartient qu’à vous. On s’arrête, on respire, on écoute, on ressent l’énergie positive de cette nature foisonnante… Et quelle beauté, le soir venu, de revenir en direction du château pour admirer son reflet mêlé de nuances de roses et d’oranges dans le canal qui l’entoure, tel un écrin miroir.

 

ELB-delages

Côté cuisine, le poisson des étangs de Sologne est un incontournable… 

Et oui, les étangs ne sont pas là juste pour “décorer” le paysage… loin de là ! A l’origine, les moines ont creusé les étangs pour développer la pisciculture dans cette région particulièrement hostile. Devenue aujourd’hui un havre de paix pour ses habitants et ses visiteurs, la Sologne a toutefois gardé sa tradition piscicole : La Maison des étangs de Saint-Viâtre est d'ailleurs une étape incontournable pour vous imprégner de cette culture si particulière.

Au fil de l’année, certains étangs sont vidés pour récupérer les poissons adultes et renouveler les populations. Ce sont les pêches d’étangs. Les curieux de passage comme les habitués peuvent alors acheter du poisson fraîchement pêché. Vos recettes n’en seront que plus savoureuses ! 

Au plaisir de vous accueillir cet automne dans notre belle Sologne !

Fermer

Filtrer mes résultats

    Filtrer